LA PHOENIX SCHOOL est le fruit d’une longue réflexion sur la pertinence de la pratique artistique et sportive de nos jours. Ce défi a pour ambition d’apporter aux nombres de problématiques chroniques du monde de la formation artistique, une vision novatrice visant à palier en sa mesure d’une façon quantitative et qualitative à ce qui a pu être entrepris précédemment.
Title Image

L’association Phoenix

Le projet PHOENIX à double vocation, nos valeurs culturelles et sportives, nos enjeux artistiques pédagogiques, sociaux et humains et nos formations

LE PROJET PHOENIX

Le projet PHOENIX est un projet à double vocation : D’une part la création de LA PHOENIX SCHOOL, une école de danse et de sport ; et d’autre part la création d’une association PHOENIX qui outre son engagement pour la création artistique se positionne résolument dans le champ de la transmission artistique et sportive pour tous.
Ce projet est porté par Claudia Sylvanise, future directrice de l’école de danse, qui est également vice- championne de France de Pole dance 2015 et responsable de la Pole dance en région Ile de France.

LES VALEURS PORTÉES PAR L’ASSOCIATION PHOENIX

L’association « PHOENIX » se positionne résolument dans le champ de la transmission et de l’action artistique et sportive. Elle propose des formations qui répondent à l’intérêt croissant du grand public comme des professionnels, pour les disciplines que nous proposons. Son axe principal est la mise en place d’un apprentissage des arts circassiens (cerceau, pole dance, acrobatie,…)
couplé avec celui de la danse (jazz, contemporain, hiphop…). Ce projet s’inscrit parfaitement dans l’air du temps où la danse et les arts du cirque se conjuguent pour donner les plus belles créations d’aujourd’hui (LE CIRQUE DU SOLEIL, LE CIRQUE ELOÏZE, etc).

 

Au croisement des activités sportives et culturelles, ce secteur réussit à rassembler son public familial traditionnel ainsi que de nouveaux publics. Les arts circassiens sont devenus le fer de lance de la créativité et de l’innovation
artistique. Notre formation a donc pour ambition de préparer le mieux possible aux métiers artistiques et sportifs de demain.

LES ENJEUX ARTISTIQUES ET PÉDAGOGIQUES

Son premier objectif est la découverte d’autres formes artistiques et sportives. Les jeunes pratiquants pourront ainsi se familiariser avec de nouvelles pratiques artistiques et sportives, pluridisciplinaires. Le dialogue entre les arts circassiens et la danse a donné naissance à une nouvelle esthétique moderne du cirque qui bouscule le spectacle vivant.
Dans le cadre de cette sensibilisation aux arts nouveaux, les professeurs et l’équipe pédagogique va s’appuyer sur les trois piliers de l’éducation artistique et sportive pour assurer sa formation : les connaissances, les pratiques et les rencontres :

1) Outre l’acquisition des éléments techniques et du vocabulaire nécessaire à la pratique de la discipline pour chaque élève, il est également nécessaire de développer cela par le biais d’une prise de conscience des qualités physiques et artistiques que chacun d’entre eux possède. Être à l’écoute de son corps et de ses limites, gérer ses déséquilibres et le rapport « prise de risque/sécurité », se mouvoir dans l’espace en quittant ses appuis terrestres, sont autant d’occasions à la (re)découverte de son corps, le plus souvent dans des dimensions inexplorées. De ce point de vue, les arts circassiens sont des formidables outils de prise de conscience corporelle.

2) Dans les disciplines circassiennes plus que dans d’autres, le professeur et l’élève se confrontent à l’échec, à la peur, au risque. L’activité permet de développer le goût de l’effort, la ténacité, le dépassement de soi, la construction collective d’un mouvement, la compréhension de la différence, le respect de l’autre… Autant de qualités qui, réinvesties dans la vie en société, contribueront au développement de l’individu et à la population en général.

3) L’association « PHOENIX » souhaite préparer au mieux ses élèves à une professionnalisation en marche. Elle compte s’entourée pour cela d’une équipe de grands professionnels du monde artistique et sportif, actifs dans leur métier et rigoureux dans leur enseignement, tous unis dans une même passion, tendus vers un même but : celui d’aller à la rencontre de jeunes artistes pour partager avec eux leur savoir-faire et leur expérience dans le métier.

Le second objectif est de proposer un encadrement pédagogique de qualité afin de permettre aux pratiquants possédant un bon niveau de se perfectionner et d’entrer progressivement dans un processus qui pourra les amener vers une professionnalisation. Le but est de former des artistes pluridisciplinaires, capables de répondre aux exigences de la profession. En effet, La pratique des arts circassiens intègre une dimension artistique qui fait appel à une multiplicité de formes d’expressions et de créations (musique, théâtre, danse, arts plastiques) et suppose une collaboration permanente entre les professionnels de ces différents secteurs ainsi que leur intervention conjointe dans le cadre des activités d’enseignement et de formation. De même qu’en danse hiphop, on assiste à une nette mobilisation des formateurs pour contribuer à structurer un monde professionnel dans la durée. Ce engage ainsi la question des contenus de formation, de l’organisation des cursus, du recrutement et du devenir des élèves.

 

L’élaboration d’un projet pédagogique est indispensable pour déterminer et communiquer aux pratiquants les objectifs, contenus et modalités d’organisation des modules de formation qui leur sont proposés. Ce projet doit garantir les moyens matériels et humains dont il est assorti ainsi que les dispositions destinées à garantir la qualification et la formation continue des intervenants

LES ENJEUX SOCIAUX ET HUMAINS

A travers sa politique de mixité sociale et de réduction du fossé intergénérationnel (mixité des cours=jeunes/moins jeunes), d’égalité des chances (de par la proposition d’une tarification adaptée) ; l’association « PHOENIX » souhaite d’une part renforcer la cohésion sociale (de par l’encouragement du « faire ensemble ») et, d’autre part, contribuer à améliorer certaines problématiques sociales, sociétales et éducative en considérant le fait que les pratiques artistiques et sportives puissent être des leviers exceptionnels à cet égard.

Aujourd’hui les organismes de formation parisiens sont pour la plupart réservés à une certaine « élite ». Afin de permettre le développement et l’expression des potentiels de la jeunesse des quartiers populaires nous souhaitons leur accorder une place non négligeable en leur facilitant l’accès à nos espaces. L’objectif est de les initier à la culture urbaine et à l’ouverture au monde, de s’inspirer de l’univers urbain et des situations du quotidien immédiat afin de les accompagner et de travailler sur la question de la diversité culturelle dans une optique de cohésion sociale, de dialogues et d’échanges multiculturels.

La transdisciplinarité, l’innovation artistique et culturelle favorisent également la coopération entre les acteurs éducatifs, culturels et sociaux et cela permet la rencontre entre citoyens et artistes de la ville. Les jeunes pourront ainsi découvrir, pratiquer, se dépasser, se passionner et ceci permettra peutêtre même de susciter des vocations chez certains. Nous souhaitons oeuvrer pour que ces pratiques artistiques et sportives ne soient les n ièmes cas d’une série dans l’histoire de “l’embourgeoisement” ou de la “récupération” des formes culturelles populaires.

NOS FORMATIONS

Toutes les formations de  l’école Phoenix School sont organisées par l’association Phoenix: